(225) 21 21 02 02 contact@aprocotci.org

Article

Le Conseil du coton et de l’anacarde s’est investi dans le réseautage à la Foire commerciale intra-africaine (IATF) à Durban, en Afrique du Sud, dans le cadre de l’appui à la transformation et à la maîtrise des technologies de transformation de la noix de cajou, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.
La présence du Conseil du coton et de l’anacarde à la foire commerciale intra-africaine, tenue du lundi 15 au dimanche 21 novembre 2021, s’inscrit dans la nécessité de tisser une toile de partenariats susceptibles de répondre aux attentes concernant dans la noix de cajou, a indiqué le directeur général adjoint de cet organe, Berté Mamadou.
“C’est une bonne opportunité d’être à cette foire qui consacre la nature des relations qu’on peut développer avec les autres pays qui mettent l’accent sur la qualité de la production agricole et la possibilité de procéder à une transformation qui bénéficient aux paysans et à tous les acteurs des filières “, a-t-il déclaré.
Selon M. Berté, toute stratégie doit être mise en oeuvre “pour faire de la Côte d’Ivoire, une destination privilégiée pour les éventuels investisseurs prêts à nous accompagner dans nos efforts visant à améliorer la capacité de production et de transformation de la noix de cajou du pays”.
le Conseil a enregistré un réel engouement des opérateurs venus nombreux visiter le stand du premier producteur d’anacarde au monde, après avoir été entretenus sur l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire et les avantages accordés aux investisseurs dans les filières du coton et de l’anacarde.
“En Côte d’Ivoire, il existe déjà des unités de production et de transformation de la noix de cajou dans les grandes zones de production. Nous sommes à 15% de notre transformation. Mais il faut aller vite pour accélérer la cadence”, a fait savoir le chef de la délégation du Conseil du coton et de l’anacarde.

Les activités du Conseil du coton et de l’anacarde s’inscrivent dans le cadre du Plan national d’investissement agricole (PNIA) et la Vision 2030 de la Côte d’Ivoire qui installent résolument le pays sur le chemin de la transformation des richesses agricoles.

L’anacarde fait partie des 16 filières prioritaires en matière d’amélioration de la productivité, l’industrialisation en vue de leur intégration dans les chaînes de valeurs mondiales. Ce qui permettra à l’avenir, l’augmentation des revenus des producteurs et à créer des emplois.

IATF 2021 portant sur le thème général « Transformer l’Afrique », a pour objectif de rassembler des acteurs continentaux et mondiaux afin d’exposer leurs biens et services, d’explorer des débouchés commerciaux et d’investissements en Afrique. Cette foire est l’un des plus importants espaces de la zone de libre-échange continentale (ZLECAf) à Durban, plus précisément dans la Kwazulu natal.

Source : aip.ci