(225) 21 21 02 02 contact@aprocotci.org

Article

La Chronique Matières premières agricoles au 6 janvier 2022

Les cours du coton poursuivent sur leur bonne lancée en ce début d’année. Après avoir gagné 44% en 2021 , les cours sont toujours orientés à la hausse terminant hier à 114,72 cents la livre contre 112,6 cents vendredi dernier. Ils ont même grimpé mardi à 116,39 cents pour chuter jeudi avec des ventes hebdomadaires de coton américain moins bonnes et un net repli des marchés financiers.

On ne manque toujours pas de coton mais les problèmes de transport et de logistique freinent considérablement l’approvisionnement en coton des usines. En outre, les spéculateurs ont retrouvé le goût du coton et les ventes à fixer sont toujours importantes. Autant de facteurs qui soutiennent le marché.

Le Bangladesh pourrait diminuer ses importations de coton en 2021/22 (juin à mai) et ce malgré une augmentation de la consommation domestique avertit le département américain de l’Agriculture (USDA). Pourquoi ? Les filateurs pourraient être enclins à puiser dans leurs stocks de coton en lieu et place des importations tant les prix du coton sont élevées. Ainsi, l’USDA prévoit que les importations de coton du pays pourraient tomber à 8,2 millions de balles (Mb) en 2021/22 contre 8,75 Mb en 2020/21. Du côté de la consommation, l’USDA estime qu’après avoir bondi de 23% en 2020/21 pour atteindre 8,51Mb, elle pourrait encore légèrement progresser à 8,81 Mb en 2021/22.

En Indonésie, l’USDA a révisée à la hausse, +22,5%, la consommation de coton en 2020/21 à 2,45 millions de balles (Mb) avec la reprise de l’économie et la fin des mesures de restriction consécutives à la Covid-19. Toutefois, bien que la reprise économique devrait se poursuive en 2021/22, les prix élevés du coton entraveront la poursuite de la croissance de la consommation. Ainsi, l’USDA prévoit une consommation en hausse de seulement 2,04% en 2021/22 à 2,5 Mb. Les importations devraient progresser de 8,4% en 2021/22 à 2,5 Mb contre 2,307 Mb en 2020/21. L’USDA note que « la flambée des prix du coton combinée à des taux de fret élevés et des difficultés à trouver des conteneurs continuent de créer des défis pour les commerçants et les filateurs pour importer du coton américain ». Le coton américain de qualité moyenne est offert à $1,8 la livre contre $1,2 pour le coton australien. Ainsi sur la période de août 2020 à juillet 2021, le Brésil a dépassé les Etats-Unis comme premier fournisseur, avec une part de marché de 38,8%, la part des Etats-Unis étant ramenée à 26,9% puis se place l’Inde (12,2%). Cependant, pour la période d’août à octobre 2021, l’Australie a pris la tête avec environ 54,61% de part de marché. Le Brésil et les États-Unis ont suivi avec respectivement 25,9 % et 7,32 % de parts de marché.

Source : commodafrica.com