(225) 21 21 02 02 contact@aprocotci.org

Article

Le réseau de Cotton made in Africa

Pour atteindre son objectif d’aider les petits producteurs à s’aider eux-mêmes par le commerce et à protéger de l’environnement, CmiA travaille avec un réseau élargi de partenaires tout au long de la chaîne d’approvisionnement mondiale en textile : depuis les producteurs de coton en Afrique tout au long de la chaîne de valeur du textile jusqu’aux détaillants et marques internationales.

Les détaillants et les marques internationales sont un élément clé de l’approche commerciale CmiA. Ceux-ci obtiennent un contrat de licence CmiA pour pouvoir utiliser du coton vérifié CmiA pour tous types de produits : articles de mode, vêtements de travail ou textiles domestiques. Des partenaires tels que Vlisco, Bestseller ou Otto Group paient à la fondation des frais de licence en fonction des volumes de coton CmiA utilisés et sont autorisés à imprimer le sceau CmiA sur les étiquettes de leurs produits. Les revenus des droits de licence sont réinvestis en Afrique. Avec plus de 276 millions de produits textiles étiquetés CmiA mis sur le marché par quelque 60 détaillants et marques en 2020, la demande en coton brut vérifié par CmiA est plus forte que jamais et enregistre une hausse de 120 % par rapport à l’année précédente.

Le coton vérifié par CmiA est cultivé et égrené en Afrique avant d’être transformé en produits textiles dans le monde entier. L’initiative travaille en étroite collaboration avec les sociétés cotonnières : des partenaires clés qui fournissent aux producteurs agricoles des semences et d’autres intrants, les forment aux méthodes de culture durables conformes à la norme CmiA, traitent le coton vérifié et le vendent sur la chaîne de valeur mondiale du textile. En 2020, CmiA a travaillé avec 23 entreprises de coton et environ 1 000 000 de petits producteurs dans 10 pays d’Afrique subsaharienne : dont le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Mozambique, le Nigéria, la Tanzanie, l’Ouganda et la Zambie. Avec près de 630 000 tonnes de coton égrené, le coton CmiA a atteint une part de marché de 30 % de la production de coton africain.

Après le cycle de production du coton et des textiles, CmiA coopère avec un vaste réseau de partenaires qui vendent la matière première et transforment le coton en fils et en tissus : depuis les négociants en coton tout au long de la chaîne de valeur textile, aux filatures, aux négociants en fils, aux teintureries et enfin aux producteurs de tissus. En 2020, CmiA a pu élargir considérablement (de 58 %) ce réseau mondial de partenaires enregistrés pour atteindre aujourd’hui un total de 217 filatures et producteurs de tissus dans 20 pays, dont huit en Afrique. Plus de 25 négociants en coton en font également partie.

Avec son réseau mondial de partenaires, Cotton made in Africa entérine la durabilité dans la chaîne d’approvisionnement textile et s’engage pour les populations et pour la nature.

Source : cottonmadeinafrica.org